L’agriculture régénératrice à l’écoute du cycle de la nature

Depuis ces dernières années, l’agriculture régénératrice attire de plus en plus d’investisseurs au détriment de l’agriculture conventionnelle. Cette dernière ne répond plus aux attentes des consommateurs ni aux nouvelles directives gouvernementales favorisant une agriculture durable.

En 2019, Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zouari ont créé 2MX Organic S.A, un SPAC spécialisé dans l’acquisition d’entreprises à fort impact social et écologique travaillant dans les secteurs de la production et de la distribution. Lors de leur introduction à EURONEXT, la société a levé 300 M€, soulignant l’intérêt du marché pour cette problématique. En effet, la protection des sols et de la biodiversité est primordiale. Dans les prochaines années, il faudra nourrir une population toujours croissante alors que la fertilité et la richesse des sols s’amenuisent déjà… Parallèlement, le fort attrait pour les produits biologiques nourrit l’augmentation de la demande pour cette agriculture régénératrice.

L’Aquaponie : créer une symbiose entre la faune et la flore

Les poissons sont essentiels pour une population en bonne santé grâce à leurs apports en Omega 3 et en protéines. Néanmoins, leur exploitation induit une surpêche, qui mène à l’extinction de nombreuses espèces aquatiques, et à une forte pollution des océans.
Afin de remédier à ces problèmes, LOCAL OCEAN FRANCE a développé le « Système d’Aquaculture de Recirculation » (SAR) dans lequel elle a prévu d’investir 150 M€ par une levée de fonds à l’horizon 2022. Grâce au soutien de VINCI et BILLUN AQUACULTURE, LOCAL OCEAN FRANCE a mis en place un système permettant d’élever des saumons en circuit clos, l’eau est ensuite filtrée plusieurs fois afin d’assurer sa qualité. Par la suite, elle est réintroduite dans l’aquarium à saumons.

agriculture regénératrice- mba

Un écosystème est alors créé dans lequel les déjections de poissons servent d’engrais naturel aux plantes. En effet, les poissons rejettent de l’ammoniac qui est extrêmement toxique pour eux. Les bactéries nitrifiantes présentes dans l’eau ont la capacité de transformer cet ammoniac en nitrates. L’eau chargée en nitrates est utilisée pour arroser les plantes, leur apportant tous les nutriments dont elles ont besoin. Libérée de ses nitrates et oxygénée grâce aux plantes, l’eau retourne dans le bassin d’élevage. Par conséquent, ce circuit permet d’élever des poissons dans une eau filtrée naturellement permettant d’améliorer leur qualité, tout en cultivant des fruits et des légumes sans pesticides ni engrais. Ce système en circuit fermé permet en outre d’économiser 90%.

aquaponie-symbiose-faune-flore

 Cette, technique permet donc de relever le défi de produire plus de nourriture avec moins de ressources. De plus, l’aquaponie permet un très bon rendement par hectare : en moyenne, en France, le rendement est d’environ 80 quintaux/hectare alors que LES NOUVELLES FERMES, une startup française qui a levé 2 M€ l’an dernier, a atteint un rendement de 200 quintaux par dixième d’hectare. Ce modèle a permis à l’entreprise de développer un modèle économique dans lequel les aliments sont consommés localement, réduisant ainsi leur impact carbone, tout en utilisant peu de terres fertiles faisant baisser leurs investissements.

Le pois jaune : une protéine à l’impact durable

Le processus de fabrication des protéines de pois jaunes, développé par Roquette sous la marque NUTRALYS, garantit aux consommateurs des produits hypoallergéniques, sans gluten et sans OGM avec la même teneur en protéines que la viande. De plus, la culture des pois jaunes nécessite 40 fois moins d’eau que le blé sans aucun engrais SO². Ce pois parvient même à capter le SO² contenu dans l’air et à le mettre dans le sol. Sur la base de ces bénéfices écologiques, Roquette a investi 500 M€ sur 5 ans afin de construire 2 nouvelles usines au Canada à Winnipeg et en France à Vic-sur-Aisne.

poid jaune-protéine-durable

De plus, en septembre 2021, le géant de l’agroalimentaire, NESTLÉ, a annoncé un investissement de plus d’1 milliard € sur 5 ans dans l’agriculture régénératrice. Cette annonce va de pair avec les mesures prises précédemment par l’entreprise en faveur d’une agriculture plus durable. En effet, NESTLÉ avait déjà développé 70 produits innovants qui intégraient des pois jaunes dans leurs recettes telles que Sensational Vuna (i.e. thon vegan).

L’agriculture régénératrice fera partie intégrante de notre alimentation de demain, que ce soit dans les poissons, les fruits, les légumes ou encore dans des nouvelles sources de protéines.  Tout cela peut même advenir plus tôt que prévu car DANONE s’est engagé, à partir de 2025, à produire toutes ses matières premières en France grâce à l’agriculture régénératrice.

agriculture-regeneratrice-maww

Note sectorielle agroalimentaire par Nicolas Bonnelbureau de Lille, France, Octobre 2021

Mis à jour le 7 October 2021

Actualités

Do you have a question?

Our teams are present to answer you

Tache d'or
News

Les derniers articles
de MBA Capital

Tache d'or

Would you like to receive our newsletter?

To receive the latest information from MBA Capital, subscribe to the newsletter!

Votre abonnement n'a pas pu être sauvegardé. Veuillez réessayer.
Votre abonnement a été couronné de succès.