And the winner is….

La dernière convention M&A Worldwide, réseau international fédérant des cabinets spécialisés en fusions et acquisitions pour (notamment) permettre la réalisation de transactions cross-border, décerne tous les ans le prix du deal de l’année. Pour 2020, le prix revient à …

notre confrère Lituanien Confidentus, qui a conseillé la cession de l’hébergeur web Interneto vizija et sa filiale RackRay, opérateur dans le domaine des data centers. La transaction s’est conclue le 16 Novembre 2020. Marija LEITONIENE, associée-fondatrice de Confidentus, nous en dévoile quelques détails…

Qui ce « deal de l’année » a-t-il mis en présence ?  

Les sociétés cédées sont Interneto Vizija et sa filiale RackRay. Interneto Vizija est leader dans son domaine d’activité et détient environ 60% des parts de marché en Lituanie. Notre intervention a consisté à apporter conseil et expertise aux fondateurs des deux sociétés ainsi qu’à l’équipe managériale de la filiale. Il faut savoir que nous avons accompagné cette entreprise pendant plus de 5 ans, période pendant laquelle de nombreux changements sont intervenus dans le but de préparer la cession (modification des méthodes comptables, amélioration des tableaux de bord et outils de reporting, objectifs pour les postes clés, structure de financement…).

Quant à l’acquéreur, il s’agit d’un hébergeur web international en forte croissance, Miss Group, dont le siège se situe à Stockholm en Suède. Il possède des bureaux au Royaume-Uni, en Espagne, en Finlande, en Bulgarie, aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique ainsi qu’en Inde.

À quels principaux obstacles avez-vous dû faire face et comment les avez-vous franchis ? 

Ce fut, pour ainsi dire, une opération virtuelle ! Pas au sens « irréel » du terme, mais tout simplement parce que la cession s’est initiée au printemps 2020 et s’est clôturée à l’automne, donc pendant les périodes de confinement. Il était strictement impossible de prévoir des déplacements et des réunions en présentiel, les acheteurs étant dispersés dans 3 pays différents (Espagne, Royaume-Uni et Suède) et le cédant en Lituanie.

Malgré tout, nous avons réussi à procéder à la signature par visioconférence. La seule « vraie » rencontre avec l’acquéreur a eu lieu pendant l’été alors que le processus de vente était déjà engagé. Et cela n’a pas été simple car toute l’équipe a dû se rejoindre en Espagne, avant de prendre un avion privé pour Vilnius en Lituanie.

Le reste de l’opération s’est déroulé de façon virtuelle. Nous avons eu recours à Imprima comme solution de dataroom virtuelle et toutes les parties prenantes étaient en télétravail. Les négociations, signatures, clôtures et l’enregistrement de la transaction se sont passés en ligne, c’était donc une opération sans contact ! Seule la due diligence des aspects techniques s’est déroulée à la fin de l’été car pour cette partie-là, il était indispensable de se rendre en personne dans le centre de données. 

Petit regret : nous n’avons pas pu fêter ensemble la réussite de l’opération, mais ce n’est que partie remise !

Comment mettez-vous en avant cette transaction ?  

Cette opération est très récente, elle ne s’est clôturée que cette semaine (NDT : propos recueillis en Novembre 2020). Le deal a été rendu publique et diffusé dans un communiqué de presse publié sur LinkedIn, Facebook, sur les sites internet des différentes parties prenantes et relayé dans la presse. L’écho pour nous a été très positif, à tel point que nous avons été sollicités par un fonds de capital-investissement pour superviser la vente d’une de leurs sociétés en portefeuille.

Mis à jour le 24 février 2021

Actualités

Vous avez une question ?

Nos équipes sont présentes pour vous répondre

Tache d'or
ARTICLES

Les derniers articles
de MBA Capital

Tache d'or

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Pour recevoir les dernières informations de MBA Capital, inscrivez-vous à la newsletter !

Votre abonnement n'a pas pu être sauvegardé. Veuillez réessayer.
Votre abonnement a été couronné de succès.