Nicolas Ruffenach évoque la trajectoire ascendante de l’entreprise familiale Fortal et les apports sur la durée de MBA Capital Strasbourg

MBA Capital est à même d’intervenir sur plusieurs problématiques, bien souvent interconnectées, lorsque le spécialiste des opérations de haut de bilan et des fusions-acquisitions accompagne une entreprise face à ces enjeux. C’est ce que nous raconte Nicolas Ruffenach, président de Fortal : une entreprise familiale qui a gravi l’échelle du succès et qui s’apprête à prendre encore plus de hauteur !

Comment s’est construite l’entreprise Fortal ?

La société a été créée par notre père dans les années 80, à partir d’une page blanche. En quelques décennies, Fabrice et moi l’avons fait grandir tout en restant sur une structure familiale et indépendante jusqu’à devenir une belle PME qui génère 30 M€ de CA avec une part de 30% à l’export. Et ceci grâce à un personnel qualifié composé de 175 salariés et d’une  vingtaine d’intérimaires, engagés en fonction des besoins.

Quels sont vos différents métiers ?

Nous formons un petit groupe avec plusieurs métiers : notre premier métier est la conception et la fabrication de moyens d’accès pour les personnes qui travaillent en hauteur : échelles, escabeaux, échafaudages fixes et roulants etc.

Notre second métier consiste à concevoir et fabriquer des moyens d’accès sur mesure pour différents domaines tels que l’aéronautique, les transports avec les trains, tram, bus, poids lourds, les camping-cars… Il s’agit d’assurer la sécurité des employés et de faciliter leur travail dès lors qu’il s’agit de construction, de maintenance ou encore de mise en peinture de ces équipements. Notre savoir-faire en la matière dépasse largement les frontières et nous exportons beaucoup avec ce domaine d’activité en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe du Nord et même en Asie.

Notre troisième métier, c’est la sous-traitance de produits mécano-soudés que nous fabriquons en moyenne et grande série pour le bâtiment, les industries, des marques diverses qui vont intégrer ces produits dans leurs propres gammes et à leur nom.  

Le portefeuille d’activités est très équilibré puisque chacune d’entre elles représente environ 1/3 du CA. Pour être exhaustif, citons notre société de négoce Echamat Kernst qui distribue la marque Fortal sur la région Est avec une approche locale et de service, une filiale en Suisse et une antenne à Sarrebrücken en Allemagne.

Quelle trajectoire avez-vous suivie pour en arriver là ?

On peut presque dire que l’entreprise coule dans nos veines car notre père nous y a impliqué très jeunes et nous avons tout appris « sur le tas ». Lorsqu’il a pris sa retraite à 57 ans après une déjà longue carrière derrière lui, nous avons développé Fortal selon nos connaissances, avec je dois l’avouer davantage de compétences d’entrepreneurs que de gestionnaires. Nous avons mené l’entreprise jusqu’à une taille critique de 20M€ de CA avec une organisation relativement simple et artisanale.

La crise de 2008 est survenue, avec des impacts sur les chiffres et des conséquences sur nos activités que nous pensions temporaires et pouvoir surmonter. Après 2 ans et face à la dégradation continue de nos indicateurs, nous nous sommes remis en question :  l’organisation dans sa forme actuelle ne permettait plus d’atteindre nos nouvelles ambitions, l’exigence des clients croissait, notre structure managériale et notre gouvernance manquaient de formalisation – nous n’avions jamais mis en place de CODIR – et nous souffrions d’un manque de technicité sur la partie sociale et juridique notamment.  Au final, cette période fut un mal pour un bien et nous a contraints à réagir.

Qu’est-ce qui vous a motivés à solliciter MBA Capital ?

A un moment donné, il faut réaliser que l’on a besoin de compétences. Nous connaissions Bertrand Knipper de MBA Capital Strasbourg de longue date et avons ensuite rencontré Pascal Kim en 2016. Son empathie naturelle, son cursus et ses compétences dans de multiples domaines nous ont immédiatement mis en confiance. J’insiste sur la confiance car nous ouvrons les entrailles de notre entreprise, nos questionnements les plus divers, des sujets confidentiels que l’on ne peut confier à n’importe qui.  

Et dans quel domaine MBA Capital et Pascal Kim sont-ils intervenus ?

Tout d’abord sur la stratégie avec un audit stratégique : comme de nombreux dirigeants d’entreprise, les idées ne manquent pas mais il faut savoir les structurer. Il nous a aidés à les formaliser : l’histoire, les ambitions, les valeurs, la stratégie etc.

Ensuite, il s’est attaqué à l’organisation en instaurant un Comité de Direction, un management de proximité, en nous aidant à recruter les compétences qui nous faisaient défaut pour faire monter Fortal en puissance. Le chantier suivant a concerné le pilotage afin de mettre en place un contrôle de gestion avec les bons indicateurs pour pouvoir nous appuyer sur une vision de nos taux horaires, de nos prix de revient etc. Et en 2019, il nous a accompagnés dans le recrutement d’un nouveau DG, car mener l’entreprise à 2 avec mon frère devenait complexe et inadapté à la future vision de l’entreprise.

Ce qui frappe, et impressionne, ce sont tous les investissements menés alors même que vous étiez encore en fragilité

C’est, je pense, la particularité des entreprises familiales et ce qui fait notre force. Nous ne plaçons pas le curseur au même endroit en ce qui concerne les objectifs et les ambitions : nous souhaitons avant tout pérenniser notre outil de travail plutôt que de ne viser que des augmentations de rentabilité ou de CA. Donc nous ne craignons pas d’investir même lorsque la situation est moins favorable. Cette année, qui nous impacte comme tout le monde, nous avons investi dans un équipement à 350 K€ afin de continuer à avancer et à nous projeter.

Que vous dites-vous lorsque vous regardez cette belle histoire dans le rétroviseur ?

Nous en tirons beaucoup de satisfaction devant le chemin parcouru. Cela ne signifie pas qu’il a été facile. Ce que j’inculque à mes enfants, c’est que lorsque l’on souhaite obtenir quelque chose, il faut s’en donner les moyens, mettre « les mains dans le cambouis » et on y arrive.

Quels sont vos projets désormais ?

Après avoir beaucoup investi dans les équipes, dans l’organisation et dans l’outil de production, nous avons désormais les moyens de passer un cap : nous visons 50 M€ de CA à 4/5 ans avec des projets de croissance externe sur lesquels MBA Capital nous accompagne également grâce à son expérience en fusions et acquisitions. C’est en quelque sorte la suite logique de ce partenariat que nous avons construit au fil des années.

MBA Capital a été un véritable accélérateur de croissance grâce à l’implication de Pascal Kim et de MBA Capital Strasbourg, sa rigueur, sa façon de voir les choses, ses 30 années d’expérience à la direction Générale de très grosses PME/ETI et ses nombreuses expertises. Je pense que tout chef d’entreprise doit avoir l’intelligence d’admettre les limites de ses compétences et se faire aider et accompagner. L’entreprise n’en ressortira que plus forte !

Le regard de Pascal Kim

Nicolas et Fabrice RUFFENACH, dirigeants de Fortal

Notre rôle est d’accompagner les dirigeants dans les moments clés de la vie de leur entreprise : notre champ d’intervention va bien au-delà des opérations de M&A qui ne sont que des réponses à des problématiques et des moyens pour atteindre des objectifs. Notre logique consiste donc à aider les dirigeants en amont comme en aval de toutes ces opérations et le partenariat avec Fortal l’illustre très bien.

Lorsque j’ai rencontré Nicolas et Fabrice Ruffenach, les 2 dirigeants de Fortal se trouvaient à la croisée des chemins : ils avaient bien développé l‘entreprise mais leur CA stagnait et la rentabilité s’érodait. L’idée était de réfléchir à une approche alternative du marché et de les aider à s’organiser efficacement. Nous avons donc entrepris un travail de longue haleine qui est notamment passé par :

  • La réflexion stratégique pour travailler à définir des segments cibles avec les collaborateurs ce qui a été très riche car ils n’étaient auparavant pas impliqués dans ce type de démarche.
  • La formalisation des plans d’actions et d’une organisation au service de ce plan d’action, notamment une organisation plus matricielle orientée davantage clients.
  • La mise en poste des collaborateurs qui pouvaient prendre en charge les responsabilités dans cette matrice organisationnelle avec coaching pour les faire monter en compétence.
  • Un accompagnement au pilotage de leur comité de direction.
  • Une aide au recrutement d’une Directrice RH et de commerciaux itinérants notamment.
  • Un soutien au Directeur Financier dans la mise en place du contrôle de gestion avec un reporting plus opérationnel pour structurer les informations à disposition du comité de direction.
  • Une réflexion sur la gouvernance qui a conduit au recrutement d’un DG en adéquation avec les valeurs de l’entreprise

Fortal est un bel exemple de l’utilité de se faire accompagner ou de renforcer ses compétences dès lors qu’il s’agit de « changer de braquet », aussi bien à travers une dimension conseil et stratégique, mais aussi opérationnelle. 

Mis en ligne le 15 décembre 2020

Actualités

Vous avez une question ?

Nos équipes sont présentes pour vous répondre

Tache d'or
ARTICLES

Les derniers articles
de MBA Capital

Tache d'or

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Pour recevoir les dernières informations de MBA Capital, inscrivez-vous à la newsletter !

Votre abonnement n'a pas pu être sauvegardé. Veuillez réessayer.
Votre abonnement a été couronné de succès.