Opérations 2013

X

MBA Capital


Type de réalisation

Acquisition

Accompagné par

MBA Capital et


Date de publication

Quatre opérations réalisées par MBA Capital en 2013

Cet article référence quatre opérations réalisées par les bureaux lillois et marseillais de MBA Capital sur l’année 2013.

opérations mba capital 2013

[Opérations Lille Décembre 2013]

Cession de Lévèque Fluides à GP Expansion

Fondé il y a plus de 50 ans par la famille LEVEQUE, l’entreprise s’est spécialisée sur l’installation et la maintenance de réseaux de fluides et gaz médicaux pour les entreprises de santé.

L’entreprise s’est imposée comme opérateur indépendant de référence sur les régions Nord, Picardie, et en Belgique auprès des C.H.U, Cliniques, Laboratoires et autres acteurs de la santé.

Les actionnaires ont lancé une nouvelle activité de maintenance sous contrats et de négoce technique B2B qui a enregistré une croissance soutenue depuis 3 ans.

Ayant la volonté de pérenniser l’activité de LEVEQUE FLUIDES, les actionnaires ont confié une mission de cession à MBA CAPITAL . C’est Florent CHARLET, asscocié-gérant, qui a conseillé cette opération.

Après quelques mois de recherches, GP EXPANSION (holding familial) a acquis les titres en décembre avec une stratégie de développement géographique, et création de services connexes.

OBO de VIEVILLE sur la participation d’AB-INBEV

Accompagnée par MBA Capital, la société VIEVILLE procède à un OBO (owner buy out) en rachetant ses parts qui avait été cédées à AB INBEV.

Les frères VIEVILLE ont souhaité reprendre leur indépendance familiale en rachetant la participation de 34% que le groupe AB-INBEV (1er brasseur mondial) avait pris à leur capital il y a 10 ans.

L’entreprise VIEVILLE

Créés en 1961 par M. Jacques VIEVILLE à Trélon (Avesnois, Nord), les Etablissements éponymes exercent une activité régionale de grossiste en boissons à destination des Cafés, Hôtels, Restaurants (C.H.R.).

C’est au début des années 1960 que démarre l’histoire de l’entreprise VIEVILLE. En effet, c’est à ce moment que le père de famille, Jacques VIEVILLE, met un pied dans le monde de la brasserie. «À l’âge de 30 ans, notre père, Jacques, a voulu quitter le monde industriel et créer ou reprendre une affaire. En 1960, il a repris la brasserie familiale du village, en déclin du fait des nouvelles façons de vivre et de consommer. La transmission s’est faite entre deux familles et l’activité a été orientée vers le négoce. (…) C’était l’époque de la bière achetée au litre, des emplois dans les filatures et les verreries, de la vie de village. On comptait un café pour 35 habitants et la brasserie accompagnait leur quotidien et approvisionnait les estaminets…».

Depuis 2003, ce sont les trois fils de Mr Jacques VIEVILLE qui gèrent la société. La fraterie a repris l’entreprise familiale. VIEVILLE SOGEDIB (Société générale de distribution de boissons) est depuis installée dans la petite zone d’activités, rue de Fourneau à Trélon, une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Les fils VIEVILLE, Thierry, Philippe et Bruno se sont arrangés sur la meilleure maniere de diriger l’entreprise, héritage familiale. Thierry est président de la société et ses deux frères cadets ont une position de dirigeants-associés.

Adhérents du réseau national C10, les frères VIEVILLE (Bruno, Philippe et Thierry) ont développé avec succès leur entreprise pour atteindre aujourd’hui 9 M€ de chiffres d’affaires avec une équipe de 25 salariés.

Le groupe AB-INBEV

AB-INBEV est un groupe brassicole belgo-brésilien. Son siège social se situe à Louvain, une ville belge, située à l’est de Bruxelles, connue pour ses brasseries. Il est créé en 2008 par Carlos Brito. La société est aujourd’hui considérée comme un mastodonte dans ce domaine. En effet, il s’agit même du leader mondial si l’on se réfère au volume annuel de bière brassée. Ce qui a permis à AB-INBEV d’accéder à cette position, c’est avant tout les nombreuses fusions et acquisitions qu’elle a effectué durant ses années d’activité.

L’histoire de cette entreprise, aujourd’hui cotée en bourse, prend racine au 14e siècle. Le grand groupe démarre son activité avec la brasserie Den Hoorn établie à Louvain en Belgique. Bien plus tard, en 1987, la société INTERBREW est créée. Elle découle de la fusion des brasseries belges Artois (Louvain) et Piedboeuf (Liège-Jupille). INTERBREW change de nom pour devenir INBEV en 2004, fruit du mariage avec le brasseur brésilien AMBEV.

En 2008, INBEV rachète le brasseur américain ANHEUSER-BUSCH. Elle occupe alors, à partir de cet instant, la première place du marché brassicole mondial, en effectuant un chiffre d’affaires en 2014 de plus de 41 milliards d’euro. Le nom de l’entreprise devient AB-INBEV.

Aujourd’hui, le groupe emploie plus de 155 000 personnes et affiche une présence dans 25 pays. Cependant, sa marque, elle, est beaucoup plus présente. Les boissons signées AB-INBEV sont vendues dans plus de 100 pays à travers le monde.

L’aquisition

Dans leurs reprise de flambeau de l’entreprise familiale, les frères VIEVILLE ont souhaité reprendre leur indépendance  en rachetant la participation de 34% que le groupe AB-INBEV avait pris à leur capital il y a 10 ans. Après cette opération, AB-INBEV restera leur partenaire-brasseur privilégié .

En procédant à cette acquisition, la société VIEVILLE a effectué un OBO (Owner Buy Out). OBO est un acronyme anglo-saxon qui correspond à « Owner Buy Out ». Ce terme recouvre une opération de capital-transmission dans laquelle le cédant, dirigeant et actionnaire principal, transmet la majorité du capital de son entreprise à un opérateur de capital-investissement tout en restant lui-même actionnaire minoritaire.

L’acquisition a été financée par une holding familiale, VIEVILLE BOISSONS INVESTISSEMENTS, qui a levé les fonds et une dette LBO. Un LBO (Leverage Buy Out) est une opération financière consistant à racheter une société via un mécanisme d’endettement.

C’est Nicolas BONNEL, associé-gérant dans les bureaux lillois de MBA Capital qui a conseillé les frères associés, ainsi que les actionnaires des ETS VIEVILLE, dans cette opération d’acquisition OBO (Owner Buy Out).

[Opérations MBA Capital Marseille août 2013]

MBA Capital accompagne l’OBO secondaire d’EXOTISMES

Fondé en 1987 par la famille Cisneros, le groupe Exotismes basé à Marseille est un Tour Opérateur long courrier spécialisé sur les îles tropicales (Caraïbes, Océan Indien, Pacifique). Après avoir réalisé une première opération de transmission en 2006, la famille Cisneros poursuit la réorganisation actionnariale de son capital, avec l’arrivée d’un nouvel investisseur, CM-CIC Capital Finance. À l’occasion de cette opération, Gilbert et Yolande Cisneros reprennent le contrôle du groupe et envisagent un développement plus soutenu, via un renforcement des parts de marché sur les principales destinations et une politique de diversification sur des marchés de niche.

Le groupe Exotismes compte parmi les meilleurs spécialistes sur chacune de ces destinations. Il est leader sur la destination de l’île Maurice et co-leader sur les Antilles et la Réunion. La société marseillaise qui détient aussi 85% de La clé des Iles, un Tour Opérateur suisse, et une participation de 40 % dans le Tour Opérateur Vo²Max Voyages, a réalisé un chiffre d’affaires de 100 M€ en 2012, soit une croissance de 9 % par rapport à 2011. Le moteur de la croissance pour l’année 2012 a été principalement nourri par deux destinations, les Maldives en croissance de 93% et pour les Antilles de 35%.

La politique commerciale d’Exotismes s’appuie principalement sur une stratégie commerciale B2B, basée sur une distribution multi-canal. Le premier canal est celui des agences de voyages telles que Selectour, Afat Voyage, TourCom, et Thomas Cook. 3 500 revendeurs travaillent avec le groupe. Vient ensuite la grande distribution avec principalement Leclerc Voyages et Vacances Carrefour. L’outil Internet est devenu en quelques années une part importante de l’activité puisque 50 % des ventes ont été enregistrées via ce support.

« Le virage technologique pris en 2009 avec un investissement informatique significatif, nous a permis d’accroître la flexibilité des grilles tarifaires, de désengorger la plateforme téléphonique et d’élargir la distribution aux sites de vente en ligne, qui fonctionnent sans support catalogue », explique Gilbert Cisneros, directeur général. « Nous avons investi dans un modèle technologique sophistiqué qui s’adresse à 95% aux professionnels mais aussi aux particuliers ». Grâce à cette mutation, Exotismes est devenu l’un des producteurs référents des agences de voyages en ligne en doublant son chiffre d’affaires Internet entre 2008 et 2012. Convaincu que ce mode de distribution sera de plus en plus privilégié, Exotismes va renforcer ses outils technologiques afin d’amplifier ses volumes de ventes, notamment sur les destinations des Maldives et des Antilles.

« L’entrée de CM-CIC Capital Finance va nous aider à passer à la vitesse supérieure en terme de développement, en particulier pour identifier des opérations de croissance externes en B2B ou via notre filiale Vo²Max Voyages, spécialisée dans les voyages organisés autour d’évènements sportifs», ajoute Gilbert Cisneros.

Pierre ROUX, MBA CAPITAL Marseille, a accompagné les actionnaires d’Exotismes dans cette recomposition du capital.

[Opérations MBA Capital Marseille juin 2013]

Xerox acquiert Impika, conseillé par MBA Capital

CM-CIC Capital Innovation, Siparex Proximité Innovation, Turenne Capital et XAnge Private Equity et les actionnaires fondateurs de IMPIKA, ont signé un accord définitif de cession de l’intégralité du capital de la société IMPIKA à Xerox (NYSE:XRX).

MBA CAPITAL Marseille a accompagné les cédants dans cette opération.

IMPIKA est leader dans la conception, la fabrication et la commercialisation de solutions jet d’encre de production pour les marchés de l’impression industrielle, commerciale, sécuritaire ainsi que ceux de l’étiquette et de l’emballage.

Basée en France à Aubagne, Impika propose un portefeuille d’imprimantes jet d’encre base aqueuse à partir d’une technologie propriétaire. Les lignes de produit Impika comprennent la gamme d’imprimante en continu iPrint qui imprime jusqu’à 375 mètres par minute, et la gamme de presses digitales iPress, destinée au marché des arts graphiques avec des résolutions allant jusqu’à 2400×1200 dpi. Impika vend ses produits à des prestataires d’impression par le canal direct de sa force de vente ainsi que par un réseau global de partenaires dont Xerox, qui revend la marque IMPIKA en Europe et a récemment étendu la distribution sur plusieurs marchés émergents.

En plus de sa production existante de presse xérographiques, Xerox a développé et commercialisé un modèle unique de presse jet d’encre solide à haute vitesse, la gamme de presse de production inkjet Xerox CiPress™. La prévision de croissance du marché de l’impression jet d’encre de production affiche $67.3 billions en 2017, selon l’étude de marché réalisée par l’agence Smithers Pira. En ajoutant la technologie Impika à son offre produits, Xerox se positionnera sur le marché avec la plus large gamme de presses digitales renforçant ainsi son leadership dans le domaine de l’impression de production numérique couleur.

“Nous avons réussi à développer une des plus formidables lignes de produits  de l’industrie » dit Paul Morgavi, président, et PDG d’ IMPIKA. “Pour continuer notre croissance, nous avons besoin de rejoindre un groupe leader qui a un réseau de distribution et de service global avec une enseigne forte, et la même culture orientée client que nous. Xerox est une opportunité logique dans notre croissance et pour nos clients qui vont bénéficier de notre objectif d’innovation partagé avec Xerox pour développer encore l’impression digitale couleur. »

Cese quatre opérations ont été réalisées par les bureaux lillois et marseillais de MBA Capital sur l’année 2013.

Vous avez une question ?

Nos équipes sont présentes pour vous répondre

Tache d'or
Réalisations

Retrouvez l’ensemble des réalisations
de MBA Capital

Tache d'or

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Pour recevoir les dernières informations de MBA Capital, inscrivez-vous à la newsletter !

Votre abonnement n'a pas pu être sauvegardé. Veuillez réessayer.
Votre abonnement a été couronné de succès.