L’agriculture verticale : un succès à la hauteur de l’enjeu !

Les fruits, légumes et aromates cultivés à la verticale grâce à des étagères ou des tours gagnent les espaces urbains comme l’analyse la dernière publication M&A Worldwide, Food and Beverage Industry Group.  Ce marché devrait atteindre 15,7 milliards de dollars en 2025.

L’essor du marché de l’agriculture verticale en France s’est intensifié à mesure de l’augmentation de la population urbaine et sous l’impulsion des nouvelles aspirations citoyennes.

Les raisons de ce succès sont multiples :

  • une demande toujours plus importante pour les produits bio ;
  • des surfaces de toit, des serres ou encore des conteneurs facilement exploitables pour ce type de culture;
  • l’avantage de ne pas dépendre du climat ni de souffrir des intempéries, contrairement aux récoltes en champs.

L’agriculture verticale en intérieur

Cette tendance est une opportunité pour les acteurs de la tech comme Futura Gaia ou Haifa qui développent des solutions matérielles et logicielles pour optimiser la culture verticale indoor, notamment concernant le dosage de l’eau, des nutriments ou de la lumière. C’est en effet le pilotage fin de ces données qui permet d’augmenter le rendement et la qualité des cultures

agriculture-verticale-indoor-mba

De plus, considérée comme moins nocive sur l’environnement, cette typologie d’agriculture plaît aux consommateurs actuels et correspond en tous points aux valeurs prônées par les distributeurs comme l’éco-responsabilité, la préservation des ressources ou encore la priorisation du bio. En effet, les cultures verticales se développent même désormais au cœur des supermarchés et les leaders du secteur en la matière comme Infarm ou Agricool nouent des partenariats pour approvisionner les chaînes de magasins (Monoprix, Auchan, Intermarché…). Les restaurants gastronomiques eux souhaitent démocratiser ce type de solution pour profiter chaque jour des légumes, fruits et aromates les plus frais. Et là c’est Towerfarm qui se positionne en conquérant, grâce au soutien financier de nombreuses institutions (Bpifrance, INRA,…)

L’agriculture verticale outdoor

L’agriculture verticale ne se limite pas aux serres et autres étagères indoor mais se développe également en extérieure. Agripolis a créé la plus grande ferme urbaine d’Europe sur le toit du Parc des Expositions à Paris avec 14 000 mètres carrés d’agriculture aéroponique en structures verticales. Non seulement cette ferme produit des aliments biologiques pour les restaurants et le commerce de détail, mais les citoyens peuvent également y louer un espace et cultiver leur propre jardin pour 320 € par an. Sodexo a décidé de développer la solution Agripolis sur le toit de son siège social et ainsi fournir le restaurant de l’entreprise.

© Valode Pistre

Agriculture-verticale-outdoor-MBA-Palais-exposition-Paris©-Valode-Pistre

Toutes ces démarches témoignent d’une vraie envie pour les urbains de renouer avec la nature et d’avoir un impact positif sur l’environnement. Des entreprises comme Peas & Love ayant saisi la portée du phénomène permettent aujourd’hui à des particuliers de louer un espace pour s’adonner à la permaculture. Une activité qui remporte un franc succès surtout en période de confinement ! Preuve du potentiel de ce concept, Peas & Love a levé 1 million d’euros auprès d’investisseurs en décembre 2020.

En conclusion, les fermes verticales incarnent une vraie solution d’avenir. Gain d’espace, ressources préservées, meilleur rendement, fruits et légumes qui passent directement du producteur au consommateur… Mais l’agriculture urbaine n’est pas seulement verticale comme le montre la culture hydroponique dans une structure horizontale qui est pratiquée par le pionnier américan Gotham Greens. L’efficacité de son dispositif a permis à l’entreprise new yorkaise de lever 25,4 M € avec le soutien de Creadev, le family office Mulliez dédié au secteur alimentaire.

Article écrit d’après l’étude de mars 2021 M&A Worldwide, Food and Beverage Industry Group, Nicolas Bonnel.  Si vous souhaitez plus de renseignement sur l’étude et le secteur, contactez votre interlocuteur MBA habituel.

Télécharger l’étude complète en version anglaise

Mis en ligne le 27 April 2021

Actualités

Do you have a question?

Our teams are present to answer you

Tache d'or
News

Les derniers articles
de MBA Capital

Tache d'or

Would you like to receive our newsletter?

To receive the latest information from MBA Capital, subscribe to the newsletter!

Votre abonnement n'a pas pu être sauvegardé. Veuillez réessayer.
Votre abonnement a été couronné de succès.